«J’ai vu des joueurs émoussés», Aliou Cissé, coach des Lions

0
19

«Je m’attendais à u match très compliqué, très difficile vu le contexte dans lequel il devait se jouer. J’avais dit qu’il ne faut pas faire de révolution. Heureusement, qu’on n’a pas trop tourné. Je félicite l’équipe rwandaise. Ils ont du mérite et nous ont causé énormément de problèmes. C’est un match de fin de saison. J’ai vu des joueurs émoussés mais c’est bien de gagner dans la difficulté. Les garçons se sont donnés à fond. Ils ont continué à travailler et à la fin on a pu trouver cette occasion là qui nous permet de gagner. Nous sommes très satisfaits sur le plan comptable».

Le 3-5-2 pour contourner le bloc-bas adverse

«C’est vrai qu’on avait déjà travaillé dans ce système là. Aujourd’hui, on a voulu évoluer comme vous le dites, c’était important de contourner cette équipe rwandaise et surtout d’apporter de l’animation dans nos couloirs. En première période, nous avons la maitrise du jeu mais c’était stéréotypé et on ne pouvait pas avoir de l’espace dans leur bloc. Il fallait contourner. C’est ce qu’on a fait à quinze minutes de la fin en lançant Pape Abou Cissé à la place de Youssouph Sabaly et mettre Ismaïlia Sarr  à droite. On a pu voir certaines situations intéressantes. Notre patience a pu payer parce qu’on a essayé d’avoir un fil conducteur et on n’a pas fait n’importe quoi. Malgré le match difficile, on a pu s’en sortir et on préparera bien le mois de septembre».

Un regard sur le jeu du Rwanda

Leave a reply